AccueilNous joindre
Slideshow Image 1 Slideshow Image 2 Slideshow Image 3 Slideshow Image 4 Slideshow Image 5Slideshow Image 4



Les écoles au Canada-français (1635-1858)suite

1812: la guerre sévit entre les Anglais et les Américains. Cela amènera des perturbations économiques pendant les deux années de sa durée.

1814: création de l'Institution Royale dont le mandat sera d'établir un système d'études supérieures.

1821: la variole détruit une grande partie de la population indienne. Pendant ce temps, à Québec, on travaille à rendre l'instruction accessible à tous et particulièrement aux démunis. Ce n'est certes pas une tâche facile puisque 90% de la clientèle francophone vit à la campagne.

1832: l'idée de commissions scolaires telles qu'on les connaît aujourd'hui commence à germer. On compte 80 écoles Royales (sous responsabilité gouvernementale) chez les Protestants Anglais contre seulement 49 écoles de fabriques chez les Catholiques Francophones.

1836: le nombre total des enseignants avoisine les 1400; 96% d'entre eux sont laïcs.

1837: la révolte des Patriotes, au Pied du Courant, la bataille de Saint-Eustache, Louis-Joseph Papineau (1814-1838), ...

1841: la loi de l'instruction publique est votée.
C'est le début du système scolaire primaire tel qu'on le connaît aujourd'hui.

1845: la création des commissions scolaires apporte quelques changements au système éducationnel. Les écoles de fabriques passent maintenant sous la juridiction des commissions scolaires. Désormais, les commissaires, élus par le peuple, ont le pouvoir de percevoir les taxes et la responsabilité de les utiliser à bon escient pour la construction de nouvelles écoles dont les coûts seront défrayés à 50% par le gouvernement lequel prendra aussi en charge le salaire des enseignants et les frais de scolarité des enfants pauvres.

1846: les futurs enseignants doivent étudier pendant dix années pour passer devant le bureau gouvernemental d'examinateurs avant d'être admis dans leurs fonctions.

1856: le Conseil et le Département de l'instruction publique sont constitués. Le D.I.P. deviendra plus tard notre Ministère de l'Éducation actuel.

1857: le gouvernement crée les Écoles Normales pour la formation des enseignants. 59% des enseignants sont laïcs et diplômés.

À cette époque, les anglophones ont déjà leur université (McGill) et les francophones ont un réseau de collèges classiques orienté surtout vers la formation du clergé et des professions libérales, médecine, droit, lettres surtout. 1888: l'Honorable Premier ministre Honoré Mercier inaugure l'école du soir. Salaire de l'enseignant: 3$ par jour.

1888: l'Honorable Premier ministre Honoré Mercier inaugure l'école du soir. Salaire de l'enseignant: 3$ par jour.

1 2 3

École Notre-Dame de Saint-Ferdinand

Le vieux collège
le vieux collège
agrandir






École Notre-Dame

École de Saint-Ferdinand aujourd'hui





150 de souvenirs, 1834-1984, St-Ferdinand d'Halifax, sous la direction de Jeanne d'Arc Marcoux Dubois,
Jean Cournoyer,
Extraits de la Chronologie du Québec de Jean Provencher ( éditions du Boréal) ainsi que des ajouts de l'écrivain Yves Beauchemin
Les Annales de la Bibliothèque.