AccueilNous joindre
Slideshow Image 1 Slideshow Image 2 Slideshow Image 3 Slideshow Image 4 Slideshow Image 5Slideshow Image 4

Saint-Ferdinand a un passé lointain

I- 1804-1834...les origines

...De vieilles montagnes aux sommets arrondis et aux pentes douces, de vastes forêts giboyeuses, un superbe lac fourmillant de poissons, des terres riches. Ces vieilles montagnes, c'est le début de la longue chaîne des Appalaches, à quelque part dans le canton d'Halifax. ...

1804 - les premiers habitants et la première route


Une soixantaine d'indiens, des Abénakis, vivent dans des tentes aux abords du lac à la Truite et du lac William alors complètement entourés d'arbres. Des Irlandais sont aussi installés depuis quelques temps dans les environs.

Cette année-là, en 1804, le capitaine Amos Hall du New-Hampshire (U. S.), effectuant une expédition de chasse et de pêche au lac à la Truite, décide de poursuivre son périple dans la région. Il aboutit à Maple Grove à environ 3 km du lac William et dècouvre à cet endroit un sol assez riche pour l'inciter à s'y installer avec sa femme et ses onze enfants.

Pendant trois ans, il se prépare à les accueillir sur cette terre pleine de promesses.


l'importance du chemin de Craig qui sauve de la famine



Or, survivre en ces temps difficiles n'est pas une mince affaire. Les hivers sont rudes. Les colons, pauvres et démunis de tout, doivent lutter à la fois contre la faim, le froid, les animaux sauvages, l'éloignement. Tout est à faire et rien de disponible sur les lieux. L'absence de routes rend difficilement accessible l'approvisionnement en produits essentiels. Il faut des outils, du matériel de base pour l'alimentation, la santé, la construction. Il faut aussi rapidement des ustensiles, des chaudrons, des poêles, etc. Imaginons seulement la quantité de nourriture requise pour une famille de 10 personnes à trois repas par jour... Au bout d'une semaine... Au bout d'un mois... Ce qui représente des kilomètres à parcourir à pieds à travers bois, le dos chargé de ravitaillements!

Par conséquent, quelques familles, sous la direction et aux frais de Joseph Frobisher entreprennent la construction d'un chemin. Les colons travaillent donc à ce chemin en plus de leurs occupations quotidiennes. C'est long! Et même, très long! Vu l'importance et l'urgence dudit chemin (la famine menaçait la colonie), le gouverneur Craig mobilise plus de 400 soldats qui seront affectès à la réalisation de cette route. À leur tête, le Lieutenant-Colonel Robertson.


1 2 3 4









Village de Saint-Ferdinand


À une certaine époque
Agrandir







Habitat des Abénakis